LA GRANDE
BARRIERE

UN DÉPOTOIR ?

Non à la destruction de la grande barrière de Corail
au profit de l’industrie. #SOSreef

Appelez les dirigeants à défendre notre Patrimoine Mondial !

En signant, j’accepte les Conditions Générales d'Utilisation du site ainsi que sa Politique de Confidentialité.

© Istockphoto.com / WWF

STOP à la
destruction
du récif

       

La Grande Barrière de Corail, l’un des habitats marins les plus emblématiques du monde, risque de se voir transformer en une vaste autoroute et décharge géante ?

La grande
barrière de corail :
Soleil, mer, sable et
Séd iments
asphyxiants ?

Dragage et déversement sauvage

 

Le processus de dragage et de déversement de ses déchets est connu pour endommager, détruire et étouffer les coraux et herbiers marins.

Déversés en mer, les rejets de dragage peuvent dériver jusqu'à 80 km, ce qui assombrit les eaux cristallines des récifs. Le projet actuel reviendrait à immerger jusqu'à 39 millions de mètres cubes de déblais dans ce site du patrimoine mondial. C’est 44 fois le volume de l'Empire State Building !

LA GRANDE
BARRIERE DE CORAIL :
HABITAT DE 6 ESPECES
DE TORTUES MARINES
ET 4 MEGAPORTS INDUSTRIELS ?

Méga-ports

 

Malgré l’inquiétude croissante du Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO, le gouvernement australien accélère ses plans pour développer les ports de charbon.

Des accidents et des échouements sont susceptibles d’endommager les coraux et de polluer leur eauPlus de trafic signifie également davantage de risques de collision avec les baleines qui migrent à travers cette zone.

LA GRANDE
BARRIERE DE CORAIL :
1500 ESPECES DES
POISSONS TROPICAUX
ET 69 000 EMPLOIS
MENACES ?

Communauté

 

Le récif représente 4,5 milliards d’euros pour l'économie de l'état Australien du Queensland.

Plus de 2 millions de personnes provenant des quatre coins du monde visitent la Grande Barrière chaque année. L’activité la plus prisée est la plongée avec masque et tuba ou avec bouteilles parmi les coraux, poissons, tortues marines et autres animaux. Les riverains profitent également du récif corallien pour leurs loisirs, la pêche commerciale et l'aquaculture. En outre, le récif est aussi un terrain expérimental pour la recherche.

LA GRANDE
BARRIERE DE CORAIL :
HABITAT PRÉCIEUX
POUR LES DUGONGS
ET LES DÉCHETS DE DRAGAGE ?

Faune

 

Le dragage risque d’impacter les aires d'alimentation d’espèces déjà en péril (dugongs menacés et tortues marines en voie de disparition).

Le récif abrite également des baleines et des requins en voie de disparition, plusieurs milliers d’espèces de poissons et des centaines de coraux. Mais ce site du patrimoine mondial héberge également des espèces terrestres. Des centaines d'espèces d'oiseaux vivent sur ses îles. Des papillons migrent même ici !

CE QUI EST
EN JEU

La Grande Barrière de corail est une merveille de la nature.

C’est une icône du patrimoine mondial visible depuis l'espace et qui accueille 1500 espèces de poissons et 400 espèces de coraux. 6 des 7 espèces de tortues marines se trouvent dans les eaux du récif corallien, avec d'autres espèces menacées comme le dugong et le dauphin à aileron retroussé.

Le récif a également une valeur économique incroyable. Il représente 4,5 milliards d’euros par an pour l'économie australienne et génère près de 69 000 emplois à temps plein. Des industries durables comme le tourisme et la pêche s’appuient sur un récif en bonne santé.

La grande barrière de corail :
Merveille du monde
et Méga-port de charbon ?

 
Centre du patrimoine mondial de l'UNESCO
 

 

"La taille et l’énorme diversité de la Grande Barrière de Corail en font l'un des écosystèmes naturels les plus riches et les plus complexes de la planète, et l'un des plus importants pour la conservation de la biodiversité."

Dr Selena Ward, professeur d'université et co-auteur d'une lettre de 240 scientifiques concernés à la GBRMPA

 

"En tant que scientifiques, nous sommes préoccupés par les impacts du dragage qui risquent d’exacerber les tensions existantes pour la Grande Barrière de Corail. Ils ne doivent pas augmenter !."

Rapport sur les perspectives 2014 de l’Autorité du Parc Marin de la Grande Barrière de Corail (GBRMPA)

 

"Il est nécessaire de réduire les menaces à tous les niveaux, que ce soit à l'échelle du récif, régionale ou locale, pour empêcher le déclin de la Grande Barrière de Corail ..."

© Shutterstock / Debra James / WWF-Aus

En signant, j’accepte les Conditions Générales d'Utilisation du site ainsi que sa Politique de Confidentialité.

CALENDRIER

Dernières actualités

  • alt-text

    La Grande Barrière de Corail, future décharge ?


    Le dragage des fonds marins et le déversement des déchets issus de ce dragage pourraient causer des impacts désastreux sur la Grande Barrière de Corail. L’Australie doit immédiatement interdire toute immersion dans ce site fragile du patrimoine mondial.

    9 Février 2015

  • alt-text

    La Grande Barrière de Corail menacée


    Un nouveau rapport de Dalberg Global Development Advisors démontre qu’une expansion portuaire dans la Grande Barrière de Corail présenterait non seulement des risques environnementaux mais également financiers.

    9 Février 2015

MERCI POUR VOTRE SOUTIEN

Vous êtes la personnes à avoir dit stop.

Partagez ce message avec vos amis. Aidez-nous à stopper un projet qui transformera de la Grande Barrière de Corail en une gigantesque zone industrielle.
Merci d’utiliser #SOSreef pour faire passer le message.

WWF @wwf

Je refuse la destruction de la Grande Barrière de Corail au profit de l’industrie. RT http://sosreef.wwf.fr #SOSreef.
 

WWF

Je refuse la destruction de la Grande Barrière de Corail au profit de l’industrie. Ajoutez votre nom si pour vous aussi les sites du patrimoine mondial sont trop précieux pour être exploités. http://sosreef.wwf.fr

#SOSreef sur Instagram

#SOSReef

© Troy Mayne